Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog Marxiste - Page 2

  • A propos de Chavez

    Réponse à l'article d'Ignacio Ramonet sur Hugo Chávez publié par Le Monde Diplomatique d'août 2007 (Le Monde Diplomatique a choisi de ne pas publier cette réponse) :

    Que Chavez soit diffamé par les USA, c'est un fait. Cependant, même si refuser la propagande "bushiste" est évidemment indispensable, relayer la propagande "chaviste" n'est pas acceptable pour autant.

    Que Chavez soit moins proche de la dictature que Poutine, que sa politique soit moins meurtrière que celle de Bush, que le culte de la personnalité qu'il organise ne soit pas plus envahissant que celui de Sarkozy, tout cela est exact. Mais en quoi cela constituerait une "réinvention de la gauche" ?

    Dans votre article, les arguments employés montrent que ce que vous mettez à son crédit, c'est qu'il mène une "bonne" politique capitaliste, rationnelle et efficace. Ce qui est relativement original s'agissant de quelqu'un que vous présentez comme de gauche ! Chavez s'inscrit en fait dans la tradition du capitalisme d'Etat, qui n'a rien à voir ni avec l'avenir de la gauche, ni avec le socialisme.

    Une réelle gauche d'avenir passera par un mouvement mondial d'abolition du capitalisme, de conquête de l'émancipation, de la démocratie, de la liberté et de l'égalité, par l'immense majorité elle-même.
    Dans cette perspective, une gauche authentique se doit de ne pas oublier ces paroles d'Eugène Pottier : "Il n’est pas de sauveurs suprêmes : ni dieu, ni césar, ni tribun" (L'Internationale).

  • Les principes d'une démocratie communiste

    Par définition, le communisme implique la démocratie. Il est néanmoins indispensable de rappeler, contre les propagandes mensongères des staliniens et des droitiers (qui se rejoignent et se renforcent mutuellement), les principes du mouvement communiste - qui étaient évidents pour tous avant les déformations des divers capitalistes d'Etat.

    Une démocratie communiste ne peut exister que sur la base des éléments suivants :
    - liberté d'expression individuelle et collective, liberté de la presse et des divers médias, complète liberté de critique et de proposition pour tous ;
    - appropriation collective de la politique, pouvoir de décision au peuple (démocratie signifie étymologiquement "pouvoir du peuple"), pas de "décideurs professionnels" ;
    - remise en cause de l'organisation du travail (avec l'objectif de l'abolition du travail), fin de la division au sein du travail, propriété socialisée des instruments de travail, baisse du temps de travail pour permettre le libre développement des individus ;
    - autogestion généralisée, auto-activité ;
    - gratuité des moyens de connaissance et d'expression ;
    - égalité entre les individus, y compris dans l'accès aux savoirs.

    On voit qu'il est juste de dire que "le communisme a besoin de la démocratie comme le corps humain a besoin d'oxygène".

    On est bien loin d'arriver à un tel stade. Mais il faut dès maintenant travailler, partout, à avancer vers la démocratie, et à lutter contre les tendances autocratiques et dictatoriales, qui sont promues et pratiquées dans le monde par les diverses tendances de droite et d'extrême-droite, mais aussi, parfois, par certains qui se réclament abusivement de nos courants progressistes et démocratiques.

    Ce n'est pas par la conquête du pouvoir d'Etat que peut se construire une démocratie communiste, mais par la généralisation et le développement des mouvements sociaux pour l'égalité et la démocratie.